samedi 17 mars 2018

#RDVAncestral - Une rencontre à contretemps


Comme chaque mois, Guillaume Chaix et toute l'équipe du #RDVAncestral  nous proposent de partir à la rencontre de nos ancêtres. Pour cet épisode, j'avoue avoir été pris de cours en découvrant il y a trois jours l'échéance fatidique. Pourtant, le Rendez-Vous a bien eu lieu, dans une situation que je n'avais pas encore envisagé...


Mercredi 14 mars 2018

Je suis confortablement assis dans mon fauteuil de bureau, la souris d'ordinateur dans la main droite, et une tasse de café dans la main gauche. J'ai un peu de temps devant moi et je décide de commencer la rédaction d'un article-bilan sur le premier Raconte-Moi Nos Ancêtres (#RMNA). Pour me remémorer l'ensemble des contributions, je consulte le site http://rdvancestral.com. Sur la page d'accueil un petit rappel signale le prochain rendez-vous :

#RDVAncestral n°19 - 17 mars 2018 - Plus que 3 jours.

Plus que 3 jours ! Moi qui étais persuadé d'avoir encore une semaine, je tombe de haut. Certes, cette nouvelle ne va pas bouleverser ma vie, mais je suis quelque peu ennuyé. Je ne suis pas certain de trouver le temps de préparer mon prochain #RDVAncestral...



Jeudi 15 mars 2018, 7h00

Bon. Il est clair maintenant que je suis vraiment trop en retard pour le #RDVAncestral de ce mois de mars. Entre les obligations professionnelles et la vie de famille, je n'ai plus que deux petites heures disponibles d'ici samedi matin. Ce n'est vraiment pas assez...

Jeudi 15 mars 2018, 17h30

Après une journée de travail et de rendez-vous professionnels, je prends la route pour revenir à la maison. La perspective de retrouver ma femme et mes enfants m'enchante et ce n'est pas la pluie de ce début de soirée qui va effacer ma bonne humeur.

Après une bonne demie-heure de route, j'arrive à mon domicile. Il est assez tôt et je suis donc seul à la maison. Je sors de ma voiture et je m'empresse de fermer le portail quand un jeune homme vient à ma rencontre. Je suis assez surpris car les passants sont plutôt rares dans ce petit village de Bretagne qui ne compte que six maisons!

Son visage ne me dit rien, pourtant j'ai l'impression de le connaître. Il s'approche de moi et engage la conversation :

- Bonjour monsieur, je cherche un certain M. Dellinger, est-ce que vous le connaissez ?
- Oui bonjour, c'est moi-même. 

A ma réponse, son visage s'illumine. Il esquisse un sourire mais semble pourtant un peu embarrassé. Quelques secondes de silence s'écoulent et, voyant qu'il n'osait rien dire, je reprends notre échange :
- Vous souhaitez quelque-chose ? Qui êtes-vous ?
- Je suis en fait un cousin éloigné, mais vous ne me connaissez pas. Même si cela vous semble étrange, je souhaite vous interroger sur vous et votre famille.

Soudain, je repense au #RDVAncestral. Une idée furtive me traverse l'esprit : ce curieux visiteur ne serait-il pas un de mes descendants, venant pour un RDVAncestral ? Non, ce n'est pas possible... Pourtant.... Est-ce que je mets les pieds dans le plat, au risque de passer pour un fou ? De toute manière, je ne le connais pas, et puis il n'y a aucun risque à se ridiculiser. Finalement, je me lance :
- En vous voyant, j'ai l'impression de voir un de mes enfants, ou plutôt un de mes descendants. Je me trompe ?
- Non, euh... en fait, euh... vous n'allez pas me croire, mais je suis un de vos descendants.

Mon intuition était la bonne. Voici que je me retrouve être l'hôte d'un de mes descendants dans le cadre du #RDVAncestral ! Je suis d'abord heureux de constater que le #RDVAncestral existe toujours. Je suis également ravi de cette nouvelle expérience. Je décide de continuer la discussion en l'invitant à rentrer à la maison, à l'abri de la pluie. Je suis curieux de le connaître et surtout de savoir de quelle époque il vient...

- Je pense que l'on peut se tutoyer. Comment t'appelles-tu ? Tu es né en quel année ?
- Je m'appelle Alphonse. Je suis né en 2103. D'après mes recherches, vous... enfin tu es mon sosa 24, c'est-à-dire mon arrière-arrière-grand-père du côté de ma mère. 

Je suis donc son arrière-arrière-grand-père... Cette nouvelle me fais prendre un sacré coup de vieux ! Je prends alors conscience du temps et des générations qui passent. Entre lui et mes propres arrière-arrière-grands parents, je ne suis finalement qu'un maillon d'une chaîne, un passeur de vie. Cette idée m'emplit de sentiments troublés que j'ai du mal à définir.

Voyant mon émoi, Alphonse reprends la parole:
- Je voulais te rencontrer car je me pose beaucoup de questions sur la famille. Les données et les sources sont nombreuses mais lacunaires. Beaucoup de données numériques ont disparu avec le temps. Heureusement qu'il existait encore des archives au format papier ! D'ailleurs, c'est grâce à toi que je me suis passionné pour la généalogie. J'ai retrouvé beaucoup de tes résultats de recherches et des articles dans une vieille malle dans le grenier de mes grands-parents.
- Je suis très heureux que mes recherches se sont pas tombées dans l'oubli et qu'elles t'ont donné le goût à la généalogie ! Que souhaites-tu savoir ?
- J'ai surtout une question qui me tracasse. Pourquoi as-tu quitté la terre de tes ancêtres ? Pourquoi es-tu parti t'installer en Bretagne?  Avais-tu un différend avec ta famille ? Étais-ce à cause de la crise de la sidérurgie ?
J'esquisse un sourire et je me dis qu'il mélange tout. Pourtant, la naïveté de sa question me touche et me renvoie à mes propres interrogations. Avec le temps, les souvenirs et les circonstance des évènements qui ponctuent nos vies s'effacent inexorablement... Le chercheur désemparé se retrouve alors à chercher des indices et à poser des hypothèses à partir de petits bouts de vérité.


Je réponds du mieux que je peux à sa question et nous bavardons quelques minutes. Puis c'est le moment de nous quitter. J'embrasse Alphonse et le serre dans mes bras. Dehors, la pluie a cessé. Je le raccompagne et je le laisse partir. Finalement, mon #RDVAncestral a bien eu lieu et m'a encore une fois touché au plus profond de mon cœur.

4 commentaires:

  1. Un #RDVAncestral inversé ! quelle bonne idée, de penser que nous ne sommes pas que des descendants mais de futurs ascendants ... bravo et merci pour ce récit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de me rendre compte que je ne t'ai pas répondu Frédéric !
      Je te remercie pour ton commentaire. Je suis heureux que mon récit t'ait plu. J'aime beaucoup cette idée que nous ne sommes finalement que des passeurs :)

      Supprimer
  2. Voilà une bonne idée que ce #RDVAncestral à contretemps, ou comment se projeter dans l'avenir au lieu de remonter le temps.
    Il a raison ce jeune descendant de nous alerter sur l'importance de multiplier les sauvegardes, notamment sur papier.
    Intéressante aussi la confusion des hypothèses hasardeuses comme nous sommes capables de le faire nous aussi au sujet de nos enquêtes généalogiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie pour ton commentaire ! Ce #RDVAncestral m'a permis de créer un effet miroir par rapport à notre propre "travail" de généalogiste. Cela permet de prendre un peu de recul!

      Supprimer