mercredi 17 avril 2013

O comme "Orpheline à 11 ans"

Voici l'histoire de Marie HACARDIO, aïeule à la 8ème génération, du côté de mon grand-père maternel, orpheline à 11 ans et dont l'histoire peut être retracée pour partie grâce aux archives départementales...


Naissance à Schell, déménagement à Hayange/Marspich et perte de ses parents...


Marie HACARDIO est née le 10 janvier 1721, à Schell, paroisse de Luttange (AD57, 9NUM431ED1E2) et elle est le premier enfant de Jacques HACARDIO et Thérèse DANY. La famille s'installe ensuite à Hayange ou Marspich et s'agrandit avec la naissance de Nicolas, le 30 novembre 1722 (AD57, 9NUM/311ED1E3).

Thérèse DANY décède quelque temps plus tard. Jacques HACARDIO se remarie ensuite avec Jeanne BEIL en 1726. Ils eurent ensemble deux filles. Le 14 février 1732, il décède à son tour. Que deviennent alors Marie et Nicolas, qui n'ont finalement aucun lien de parenté avec leur belle-mère ?


Retour à Schell...


La lecture des archives notariales de Luttange de l'année 1736 va nous éclairer sur la destinée des deux enfants. En effet, on retrouve leur signalement dans un acte notarié datant du 19 mars 1736 (AD57, 3E-2516). Marie HACARDIO est alors âgée de 15 ans, et son frère de 13 ans.

 

On y apprend que les enfants sont confiés à leur tuteur, Charles DANY, laboureur à Schell, c'est à dire, le frère de Marie HACARDIO (et donc leur oncle maternel). On peut donc penser que Jeanne BEIL, leur belle-mère n'a pas souhaité (ou n'a pas pu) garder les deux enfants avec qui elle n'avait finalement pas de lien de parenté.

Dans cet acte, Charles DANY laisse à titre de bail pour six années et six récoltes les biens immeubles et terres appartenant aux enfants provenant de la succession de leur père et de leur mère à Michel MAURICE, également laboureur à Schell. En deuxième page, on apprend également que André DROMMEREY, de Rurange s'est porté caution pour Michel MAURICE.

A cette lecture, je sursaute un peu car il s'avère qu'André DROMMEREY est également le nom du futur époux de Marie HACARDIO...



Où l'on apprend que Marie HACARDIO et André DROMMEREY se sont mariés, et sont cousins...

Après vérification, je trouve la confirmation qu'il s'agit de la même personne. En 1736, André DROMMEREY était manœuvre à Rurange (situé non loin du village de Schell). Il était marié à Marie FAVRE. Ils s'installèrent après fin 1736 à Schell où il est également manœuvre, comme en témoignent les registres paroissiaux (AD57, 9NUM431ED1/E3). Sa première épouse décède fin septembre 1742. Finalement, il se marie en seconde noce avec Marie HACARDIO, en mai 1742... histoire d'amour ou histoire de terres ?

L'acte de mariage présent dans les registres paroissiaux de Luttange nous renseignent sur le lien de parenté existant entre les deux époux (AD57 - 9NUM/431ED1E3):
  
"Les dits André Drommerey et Marie Hackariot ont obtenu un bref de dispense de Notre Saint Pere le Pape Benoit quatorze en date du premier Mars de la présente année adressé à Monsieur L'official de Metz pour l'informer de la vérité exposé à notre Saint père le pape Laquelle information nous à étée commise par lettre de Mr Delande official du diocèse après la resquest qui a étée présentée par le dit andré Drommerey Laquelle information nous avons trouvé qu'il était parent au Second degré par alliance avec la ditte Hackariot et en outre du second et troisième par consanguinité [...]".

André et Marie demeureront à Schell jusque dans les années 1757/1758 avant d'aller s'installer à Rurange. Ils auront 8 enfants dont mon ancêtre, Marie DROMMEREY.

Marie HACARDIO décède "subitement" à Rurange le 8 février 1785 avant le jour à l'âge de 64 ans (AD57, 9NUM605ED1E3).

L'arbre de Marie HACARDIO

1 commentaire:

  1. Quelle vie, quand même... Bravo pour ce travail de fourmi.

    RépondreSupprimer