samedi 11 novembre 2017

Le destin tragique de Charles LANG, mort au combat (2/2 - Son parcours)


Suite de mes articles sur le #geneatheme de novembre. Après la revue des principales sources disponibles pour retracer le parcours d’un soldat mosellan pendant la première guerre mondiale, je vous propose maintenant de vous raconter l’histoire tragique de Charles LANG, décédé le 24 juillet 1915 au Ban-de-Sapt, dans les Vosges. 


Reconstitution du parcours de Charles (ou Karl) LANG, canonnier au 2ème Régiment d'Artillerie à pied bavarois


En Moselle (tout comme dans tout l’Empire allemand), tous les jeunes hommes de 17 ans sont recensés dans la commune de leur domicile pour être inscrits au rôle de la conscription (Rekrutierungs-Stammrolle). A l’issue d’examens, les jeunes suivent ensuite le conseil de révision (Musterungs-Ausschuss) pour déterminer son aptitude au service militaire. Les jeunes sont ensuite appelés l’année de 20ème année pour effectuer leur service militaire pendant 3 ans de service actif (Wehrpflicht).

1913 : Le service militaire


En octobre 1913, Charles LANG habite la ferme de Schell avec sa mère, son frère et ses sœurs.  Il est cultivateur et célibataire. Tout juste âgé de 20 ans, il est appelé pour entrer dans la 2ème batterie du 2e régiment d'artillerie à pied (Royal bavarois), à Metz. Il passe ensuite à la 4ème Batterie de campagne, le 15 mars 1914.

1914 : Mobilisation, défense de la ville de Metz et combats autour de Nancy


En août 1914, les jeunes hommes en cours de service et les réservistes sont appelés dans le cadre de la mobilisation générale. Charles est envoyé pour défendre la ville de Metz. La 4ème Batterie est positionnée à la Feste Kronprinz (Fort Driant situé à Ars-sur-Moselle). 

La compagnie se prépare à partir 25 août 1914 pour aller combattre au front, qui part le 2 septembre vers Nancy. De nombreux villages sont détruits et la ville de Nancy est bombardée les 9 et 10 septembre. Malgré l’offensive, les troupes allemandes organisent leur retraite le 12 septembre 1914, date à laquelle Charles LANG repart à Metz où il y restera de mi-septembre 1914 à mi-mai 1915 pour la défense de la ville et de ses environs. 

Été 1915: départ pour le front des Vosges et dernier combat


Le 22 juin 1915, la 4ème batterie est envoyée dans les Vosges, au Ban-de-Sapt, où français et allemands combattent pour la prise de la colline de Fontenelle, hauteur stratégique reprise par les français dès le début de la guerre. Les combats furent acharnés, les hameaux détruits, les paysages défigurés. Charles LANG décéda le 24 juillet 1915 à Launois, lors de la bataille finale, pendant laquelle le hameau fut repris par les français (Source : Liste des personnels de l'armée Bavaroise allemande).

Une stèle commémorative située à la Grande-Fosse, indique le décès de 5 soldats allemands, morts de façon héroïque pour leur patrice, dont Karl LANG, le 24/07/1915 au Ban-de-Sapt (Source: http://www.denkmalprojekt.org/2011/la-grande-fosse_wk1_fr.html). Le registre signale qu'il a été inhumé au cimetière de Grande Fosse (tombe n°19). Il repose aujourd'hui au cimetière militaire franco-allemand de Bertrimoutier (Vosges).

Cimetière franco-allemand de Bertrimoutier (Vosges) - Source : wikipédia

Pour terminer, et être complet dans mes sources, je rajouterai un excellent ouvrage écrit par Romain WAGNER (un cousin éloigné!) sur l'Artillerie à pied bavaroise de Metz de 1873 à 1918.
 

jeudi 9 novembre 2017

Le destin tragique de Charles LANG, mort au combat (1/2 - Les sources)



Suite de mes articles sur le #geneatheme de novembre. Après la revue des principales sources disponibles pour retracer le parcours d’un soldat mosellan pendant la première guerre mondiale, je vous propose de vous raconter l’histoire tragique de Charles LANG, décédé le 24 juillet 1915 au Ban-de-Sapt, dans les Vosges. Dans cette première partie, voici un descriptif des sources utilisées.


Avant de commencer... qui est Charles LANG ?


Charles LANG naquit le 29 octobre 1892 dans le village de Schell, situé dans la commune de Volstroff. Il était le troisième et dernier enfant de Louis LANG et de Catherine BAUR. Son père mourut quelques semaines après sa naissance. Sa mère se remaria ensuite avec Pierre NEISSE avec qui elle eut deux filles (dont mon arrière-grand-mère). Il décéda malheureusement en 1900, laissant Catherine seule avec ses cinq enfants. La première guerre mondiale devait ensuite à son tour emporter ses deux fils…


La recherche dans la base des militaires mosellans morts en 1870 et 1914-1918


La base des militaires mosellans morts en 1870 et 1914-1918 permet de compenser l’absence de données sur le site Mémoire des Hommes. Cette base a été réalisée par le département de la Moselle dans le cadre du Musée de la guerre de 1870 à Gravelotte. Elle a été bâtie sur la base du travail réalisé par l'abbé Louis Weber, curé de Réning, qui en 1927 réalisa un livre d'or des militaires décédés pour chaque commune du département.


L’interrogation se fait sur le site internet des Archives Départementales de la Moselle : http://www.archives57.com/index.php/recherches/memoire-1870-1918



Il est possible d’interroger par le nom, le lieu de naissance et/ou le lieu de décès.


Souhaitant avoir des renseignements sur Charles LANG, demi-frère de mon arrière-grand-mère, je tape le patronyme « LANG » et le nom de la commune de « Volstroff ». La base me permet de retrouver la trace de Charles et de son frère Pierre, tous les deux décédés pendant la première guerre mondiale.



En cliquant, on retrouve des informations sur l’unité, la date de décès et le lieu de décès.


Grâce à cette fiche, j’apprends que Charles a combattu dans le 2ème régiment d’artillerie à pied bavarois. C’est une chance pour moi car seuls les registres de l’armée bavaroise subsistent aujourd’hui (les registres des armées prussiennes ont disparus dans les bombardements de Berlin durant la seconde guerre mondiale).

La liste des personnels de l’armée bavaroise en Allemagne (Données sur Ancestry.com)


La deuxième surprise est que le site Ancestry.com possède des images numérisées des listes de personnels de l’armée bavaroise en Allemagne durantla Première Guerre Mondiale.




Moyennant un abonnement « Monde Deluxe » (à 21,96 € / mois… oui oui… c’est le prix de la donnée…), on peut accéder aux fichiers. Pour ma part, j’ai (encore) eu de la chance car j’ai pu accéder il y a quelques années au fichier sans abonnement (accès limité dans le temps pour tester).
J’ai ainsi pu retrouver le registre matricule de Karl LANG.

Extrait du registre où figure Charles (Karl) LANG
  
Pour être complet sur les sources, j'ai également retrouver des traces de Charles sur le site "Denkmal projekt" qui recense les différentes listes de soldats allemands décédés (monuments, cimetières, listes dans des ouvrages...

Dans la deuxième partie de cet article sur le destin tragique de Charles LANG, je vous raconterai son parcours de 1913 à juillet 1915.